En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Amsterdam veut mettre de l’ordre dans le Quartier rouge

Amsterdam canal lights 9320 750x430

La ville va prendre de nouvelles mesures pour contenir la pression touristique dans le “Wallen”, quartier ultra touristique d’Amsterdam.

Comptant parmi les premières villes à avoir pris des mesures pour réguler son tourisme, Amsterdam s’attaque cette fois au très touristique Quartier rouge, célèbre pour ses prostituées derrière les vitrines. « Amsterdam va prendre de nouvelles mesures pour réduire la pression sur le centre-ville et améliorer l’accès au Wallen » (terme qui désigne le Quartier rouge, ndlr)”, a annoncé la municipalité dans un communiqué.

« Quantité de détritus sont jetées dans les rues. C’est pourquoi des « pauses de nettoyage » vont être introduites pour certaines rues », a ainsi précisé la municipalité. Ce qui signifie ce les rues pourront être ponctuellement fermées au public.

Des amendes pour les touristes
Parallèlement, d’autres mesures vont être déployées pour gérer la densité de la foule. Un code couleur va ainsi être mis en place, allant de vert à rouge. Si le code est rouge, des employés municipaux (appelés « hôtes ») auront la charge de diriger les touristes vers des zones moins fréquentées, mais aussi d’empêcher les incivilités.

Dans ce but, les forces de l’ordre vont également être équipées de terminaux mobiles qui leur donneront la possibilité de verbaliser les touristes et d’obtenir le paiement immédiat des amendes. « Nous ne voulons pas que le centre-ville se transforme en “une jungle” a expliqué le délégué municipal aux droits en présentant ces mesures.

Dix-huit millions de touristes se rendent à Amsterdam chaque année. Un chiffre supérieure à celui de la population de l’ensemble des Pays-Bas. Au mois de mai dernier, la ville avait déjà présenté un plan de régulation touristique pour contrôler le tourisme et garantir ainsi une bonne qualité de vie aux habitants. Ce plan envisageait notamment l’augmentation des taxes de séjour, l’interdiction de la location de court séjour dans certains quartiers ou la réduction à 30 jours par an des locations type Airbnb.

« Le tourisme fait partie de la culture internationale d’Amsterdam, que nous devons continuer de chérir », faisait alors savoir la municipalité. Mais comme d’autres destinations, Amsterdam cherche un « nouvel équilibre. »

Source: https://www.lechotouristique.com/article/amsterdam-veut-mettre-de-lordre-dans-le-quartier-rouge